Feminisation

  

  De nos jours, l'américanisation est une des plus grandes causes de l'obésité. Mais depuis plusieurs années, de nouveaux phénomènes sont apparus au sein de notre société et qui accentueraient davantage l'accélération de l'obésité en France.   

 

  • Un peu d'histoire

   Depuis les années 1960, on observe une diminution du temps passé au foyer, soit une diminution de temps consacré aux tâches ménagères. Cela s'explique par la féminisation du travail marquée depuis les 30 Glorieuses en 1945 date où la notion "salaire féminin" est supprimée pour devenir "à travail égal, salaire égal". Dès lors,  les femmes acquièrent le droit de travailler sans autorisation maritale, ce qui engendre une arrivée massive des femmes sur le marché du travail, ainsi qu'une évolution de la liberté féminine.

 

 

                                                                        

     Les effets aujourd'hui

   Bien que l'activité féminine ne soit encore qu'à mi-temps (en moyenne), ce phénomène a diminué le temps passé au foyer, et a ainsi déclenché des effets secondaires qui s'enchaînent : le temps passé à la maison est réduit, alors les repas de midi sont souvent des plats déjà emballés, donc moins sains qu'auparavant. (traiteurs, supermarchés ... )

  On observe aussi une nette augmentation de production des plats pré-préparés, ce qui montre bien que les déjeuner sont négligés, remplacés par ces plats précuits ou sandwiches. De plus, en moyenne, les informations nutritionnelles de ces plats comportent 8% de calories en plus que mentionné sue  l'étiquette. Ainsi, ces plats sont plus souvent valorisés en semaines et donc influent sur les habitudes alimentaires des individus.

  En conclusion, on peut noter que la féminisation du travail a permis d'égaler hommes et femmes sur le plan du travail. En revanche, le temps consacré aux tâches ménagères est réduit, ce qui provoque alors une négligence des déjeuners par des sandwiches et repas rapides. Ce phénomène est un nouveau facteur d'obésité à la fois chez les enfants que chez les adultes.

 

                                                                                             1950                                     

 

                                                             2000

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site